50 ans de FUCEC-Togo: Fedy Kokoumey “L’argent du pauvre est sacré, il faut que les gens aient accès à leurs épargnes”

0
181
Fedy Kokoumey, DG FUCEC-Togo

1969-2019, voici 50 ans que La coopérative d’épargne et de crédit FUCEC-Togo s’est mise au service du contribuable togolais.

Pour les dirigeants du plus vaste réseau de microfinances du Togo, c’est un évènement que d’exister pendant un demi siècle. Ils ont donc décidé de célébrer ce jubilé d’or sous le signe de la reconnaissance au Dieu tout puissant tout en ayant un regard particulier sur le bilan et les perspectives. “Pour avoir existé durant 50 ans, nous nous rendons compte qu’il y a des hautes (des moments de grandes réalisations et des bas (des difficultés,défis à relever) et donc nous rendons notre reconnaissance à Dieu qui a permis que nous en soyons là”, a partagé Fedy Kokoumey, Directeur Général du FUCEC-Togo. Et d’ajouter  ” une de nos perspectives aujourd’hui ces de faire en sorte que l’argents de nos membres ne soit pas en prison comme on enferme des prisonniers, l’argent du pauvre est sacré, il faut que les gens aient accès à leurs épargnes 24h/24 partout où ils veulent”.

Plusieurs activités s’exécutent déjà dans le cadre de cette célébration qui devra continuer jusqu’en 2020. Lundi, un symposium avait réuni les plus hauts dirigeants de la microfinace avec des membres portant notamment sur l’historique de la coopérative, l’organisation et le fonctionnement des réseaux coopératifs fédérés.

Le but visé par les organisateurs à travers ce symposium est de rapprocher la FUCEC des togolais et de susciter plus d’adhésion de nouveaux membres.

Il est à noter que la FUCEC-Togo réuni à ce jour 37 COOPEC membre de sont réseau, plus d’un million de membres 113 points de ventes et reste la plus vieille microfinance de la sous région ouest africaine.

Elle s’est donnée pour mission d’offrir de façon pérenne des services financiers innovants, sécuritaires, rentables, accessibles à tous à travers un réseau unifié de coopératives.

Reporterdafrique

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here