Côte d’Ivoire : INFAS, 32 étudiants exclus pour “usage de faux diplômes”

0
1049

L’Institut National de Formation des Agents de Santé (INFAS) traverse actuellement la bile d’un scandale de faux diplômes. Des étudiants de l’Institut National de Formation des Agents de Santé viennent d’être renvoyés pour faux baccalauréat. C’est un autre scandale qui interpelle le Ministre Eugène AKA AHOULE, ministre en charge de la Santé et de l’Hygiène Publique.

Photo

En effet, trente-deux étudiants de l’INFAS ont été exclus par une note de la Directrice dudit institut, dirigé par le professeur Méliane N’DHATZ. Ces étudiants ne sont plus désormais autorisés à suivre les cours du fait d’un délit qui a été découvert après leur intégration à l’INFAS. Il leur est reproché d’avoir intégré l’INFAS en faisant usage de faux diplômes, de Baccalauréat présentés lors du concours d’entrée . « A l’issue de l’authentification du baccalauréat des candidats admissibles au concours directs édition 2019, nous venons par la présente, vous informer que parmi eux, trente deux(32) ne sont pas autorisés à suivre des cours pour fraudes et présentation de faux documents( non titulaire du BAC) », a indiqué le professeur Meliane N’DHATZ EBAGNITCHÉ, directrice de l’INFAS d’Abidjan dans une note d’information adressée aux directeurs et chefs d’antennes de l’INFAS, le 3 Mars 2020.

Cette situation soulève la question de la crédibilité de certains diplômes délivrés aux pseudos admis après des examen scolaires, mais aussi dans l’Administration ivoirienne où jonchent de faux diplôme. Ainsi souvent on peut entendre murmurer les “rumeurs” de personnes ayant obtenu le diplôme sans présence aux jours des compositions dans le centre de l’examen. Or ceux qui possèdent les diplômes authentiques tissent l’amitié avec le chômage. Ce qui atteste de la “vente” de l’admission aux concours en Côte d’Ivoire.

Cet autre cas de flagrant délit vient jeter un doute sur la crédibilité de l’admission aux concours en Côte d’Ivoire et l’État ivoirien est encore appelé d’entreprendre des mesures rigoureuses pour assainir les concours, examens et l’administration.

Rémi DAPLE, bureau Côte d’Ivoire pour Reporterdafrique 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here