Togo : La CCA plus qu’ambitieuse, bienvenue aux investisseurs

0
157

Le gouvernement togolais à travers les dernières réformes économiques n’a qu’un pari à gagner, “rendre le pays plus attractif aux investissements à la fois locaux et internationaux” .

Sandra Ablamba Johnson, Ministre Déléguée, Conseillère auprès du PR, Coordinatrice de la CCA lors de la rencontre à Lomé

 

La Cellule Climat des Affaires (CCA) pour sa part, ne compte pas dormir sur ses lauriers malgré les multiples percées enregistrées par le Togo aux yeux des organismes internationaux relativement aux derniers classements mondiaux en matière d’amélioration du climat des affaires au Togo.

On en veux pour preuves entre autres, le dernier rapport Doing Business de la banque mondiale qui classe le Togo comme l’un des pays les plus réformateurs au monde en 2019, ainsi que le classement du Togo comme premier pays de la CEDEAO, exportateur de produits bio vers l’Europe en 2019.

L’entité en charge de l’amélioration du cadre des investissement à travers des réformes notamment économiques dans presque tous les secteurs d’activités veux faire mieux.

C’est la volonté affichée par les premiers responsables de la CCA lundi lors d’une rencontre d’échanges et de partages tenue à Lomé en présence des hommes de médias et des acteurs du secteur privé ainsi que des représentants du gouvernement.

Cette rencontre qui intervient dans la dynamique d’accompagner l’État togolais à atteindre les objectifs assignés à son plan national de développement avait pour but de partager les dernières performances du Togo en termes de réformes ainsi que les perspectives de la CCA en la matière avec la presse nationale qui devra se charger de la divulguer auprès des masses populaires.

“Le Togo est résolument tourné vers une dynamique de réformes visant à faire de notre pays, une destination de premier choix des investisseurs. Ainsi, les multiples actions engagées ont permis au pays de bien se positionner dans les différents rapports internationaux en matière du climat des affaires. Cette bonne performance de notre pays, lui a permis de faire un bond historique de 40 places dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, le hissant au rang de 1er pays réformateur en Afrique et 3ème au monde en matière de facilitation des affaires. Afin de maintenir cette dynamique, des efforts devront se poursuivre”, a martelé Sandra Ablamba Johnson, Ministre déléguée, ministre de Conseillère du PR, Coordinatrice de la CCA.

Reporterdafrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here