Au Togo l’ANSAT assure la sécurité alimentaire en pleine crise sanitaire

0
139

Afin de mettre fin à la spéculation dans cette situation particulière de pandémie de Covid-19, l’agence Nationale de la Sécurité Alimentaire du Togo (ANSAT ) a mis à la disposition des populations le contenu de ses magasins de stockage. Entre autres stocks, on note les céréales telles que le mil, le riz et de la farine de maïs. Elles étaient disponibles à des prix bien définis par lagence.

Illustration

Le prix du sac de 50 kg de maïs est fixé à 9500 francs CFA, le sac de 50 kg de sorgho est à 10.500 francs, celui du mil à 11.000 francs. Le sac de 30 kg de KR est à 10.000 francs. Le sac de 25 kg de riz local long grain est fixé à 13.000 francs tandis que celui de 25 kg de riz local brisure est fixé à 10.000. Quant au sac de 25 kg de riz local couscous, il est à 7500 francs et le sachet de 1 kg de farine maïs à 300 francs. LAnsat dispose dau moins 70.000 tonnes d’excédents céréaliers.

Solutions innovantes pour lagriculture togolaise

Le Togo a débuté la digitalisation de son agriculture en 2016 par l’utilisation des téléphones mobiles pour administrer la subvention des engrais par un porte-monnaie électronique, Agri-PME. Plus de 300.000 producteurs dont 35% de femmes ont reçu des subventions de lEtat à travers ce porte-monnaie. Dans le même temps, le volume dengrais subventionné est passé de 25.000 tonnes à près de 30.000 tonnes.

Le prix de sac de 50 kg dengrais est revenu à 9000 francs CFA au lieu de 13.000. Sur la base de cette expérience, le gouvernement a décidé de digitaliser l’ensemble de l’agriculture. Il a commencé à enregistrer les agriculteurs, leur localisation et leur superficie. Afin de bénéficier des crédits bancaires, les paysans togolais se structurent désormais en coopératives et en entreprises agricoles. Aujourdhui, le taux dintérêt est revu à la baisse. De 14%, il est redescendu à 7%.

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here