Côte d’Ivoire : 30 jeunes burkinabè aux mains de la police

0
332

Alors que le monde entier est fouetté à la crise sanitaire de la Covid-19, des individus négligeant la dangerosité de l’épidémie et transgressent les frontières malgré les mesures d’interdiction des déplacements et de circulation inter pays des populations. 30 jeunes en provenance de Burkina Faso ont été interpellés par les autorités ivoiriennes.

Le véhicule transportant les moutons et les migrants arrêtés 

Mardi 9 Juin 2020, les autorités préfectorales, sécuritaires et douanières ont pris d’assaut le corridor nord de Bouaké. Un dispositif d’urgence mis en place pour peut-être accueillir des hôtes particuliers.

En effet, alertées de l’entrée de véhicule de bétail qui ne rempli pas les règles de l’art, les autorités de Bouaké ont mis en place un dispositif particulier réservé à l’accueil du véhicule. Après vérification des pièces du véhicule, le chauffeur signale déclarer «des bétails» dit-il aux douanes ivoiriennes. Mais la vérification de l’arrière du véhicule donne tout autre chose qui frappe d’étonnement. Il s’agit des hommes dissimulés parmis les moutons transportés du Burkina Faso vers la Côte d’Ivoire.

(Photo) les clendestins interpelés

Le Secrétaire Général de Préfecture de Bouaké souhaitant la bienvenue aux hommes, il a rappelé que «la Côte d’Ivoire est un pays hospitalier.» A faire savoir Francis BONY KATOU sans omettre de les informer que suite à la pandémie actuelle de la Covid-19, «les frontières sont fermées. Vous serez remis aux mains de la Justice et la Justice va faire une procédure. Et vous serez traités selon les lois de la Côte d’Ivoire.» A renchéri le Secrétaire Général de Préfecture de Bouaké, Francis BONY KATOU.

Au nombre de 30 individus dissimulés entre les moutons dans un long véhicule, les hôtes qu’on peut qualifier de passagers clandestins en pleine pandémie de Coronavirus ont été conduits par la Gendarmerie et la Police. Une procédure judiciaire est ouverte à cet effet.

Rémi DAPLÉ, Correspondant Reporterd’Afrique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here