Quand des cantines scolaires, renforcent l’éducation de qualité au Togo

0
69
illustration

Combien d’enfants à travers le monde n’ont-ils pas vu leur avenir hypothéqué à cause de la faim ? La question alimentaire, reste l’une des causes majeures dans l’abandon de l’école par certains enfants notamment en Afrique. De ce fait, elle a un impact sur le taux de fréquentation scolaire des enfants tant en milieux urbains que ruraux d’après des sources dignes de foi.

Enrayer le phénomène plus accentué en milieu rural, c’est impacter significativement les poches de pauvreté réparties à travers le territoire togolais, d’où les cantines scolaires au introduites dans le pays  comme un catalyseur dans la promotion d’une éducation de qualité.

Un programme pertinent

Malgré la gratuité de l’école primaire publique décrétée par le gouvernement togolais il y a quelques années déjà, il existe une génération d’enfants scolarisables mais sans accès à l’école ou qui y ont accès mais abandonnent les classes avant la fin du cycle primaire. Et pour cause, le problème  d’alimentation des enfants issus des milieux défavorisés. Vu la pertinence du programme, la Banque mondiale apporte son appui à l’Etat togolais pour sa réussite.

De 2008 à ce jour, plus de 82 ,5 millions de repas chauds sont servis aux élèves des cours primaires. L’effectif des élèves bénéficiaires s’élève à près de 92 mille répartis dans 304 écoles ciblées sur toute l’étendue du territoire à raison de 161 établissements couverts par la Banque Mondiale et 143 par l’Etat togolais.

Coût annuel  du programme : 2,5 milliards  de FCFA dont 1,5 milliards pour la banque mondiale et 1 milliard pour le Togo.

Un partenariat est signé avec des ONG qui mettent en œuvre le programme sur le terrain sous des associations des parents d’élèves. Toutes les dispositions sont prises pour une alimentation de qualité.

L’aspect hygiène n’est nullement négligé. ‘’Les mamans cantines’’ s’assurent de la propreté des mains des élèves qui doivent se laver les mains avant de passer à table grâce à un dispositif qui est mis en place dans tous les établissements bénéficiaires. C‘est dire que pour une éducation de qualité, tout est pris en compte.

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here