Maroc: Trois étudiants togolais tués par noyade dans une partie de baignade

0
562
Photo

Trois expatriés togolais, tous des étudiants ont trouvé la mort au Maroc à la suite d’une partie de baignade qui a tourné au drame.

La chaleur ambiante au Maroc en ces temps-ci explique cette baignade selon d’autres étudiants.

Parmi les victimes qui devraient passer en deuxième année la rentrée prochaine, deux étudiants sont en économie et un en sciences naturelles.

C’est l’attroupement suscité par la tentative de réanimation d’un des étudiants précipitamment extirpé de l’eau par les riverains qui a alerté un étudiant camerounais qui reconnaît un togolais qui succombera plus tard.

Les faits remontent dans la soirée du 5 septembre dernier quand ces étudiants boursiers de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI) s’étaient invités à une séance de baignade à la plage de la ville d’El Jadida au Maroc.

A en croire les colocataires, les concernés (les victimes) répondant respectivement au noms de ADOULE KOSSI Amegno, AFOTOGBE Kokouvi Rodrigue et Tchampo Yao Mawoussi avaient quitté leurs domiciles respectifs pour se retrouver à la plage aux environs de 16h.

Actuellement au sein de la communauté estudiantine togolaise au Maroc c’est l’émotion et le choc.

Selon les informations d’un étudiant togolais au Maroc une fois informée, l’Ambassade du Togo au Maroc s’est vite dépêchée sur les lieux pour s’enquérir des faits. En suite, un compte rendu a été transmis au ministre des Affaires étrangères du Togo.

Le drame ayant entraîné la mort des trois compatriotes n’a pas laissé indifférent Robert Dussey en charge de ce département.

Sur son compte Twitter, le Ministre a présenté les condoléances aux familles endeuillées.

“Nos condoléances aux familles endeuillées et surtout nos remerciements au gouvernement marocain pour l’assistance à la communauté togolaise”, écrit Robert Dussey.

Aux dernières nouvelles, il en ressort que, les corps des trois étudiants décédés déposés à la morgue de l’hôpital provincial  de EL Jadida par la police en attendant les formalités de rapatriement.

Reporterdafrique

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here