Togo: Reconstruction du grand marché de Lomé, le gouvernement Klassou II confus, Jean Pierre Fabre, le Maire d’Amoutiévé rappelle à l’ordre

0
263
Photo

Le gouvernement togolais a-t-il déjà passé aux oubliettes les dernières élections communales qui se sont soldées par l’élection des élus locaux?

On ne se croirait pas dans un Etat de droit quand le gouvernement qui a organisé ce scrutin semble ignorer les prérogatives réservées par la constitution du pays aux élus.

Il n’a suffi que de la reconstruction du grand marché de Lomé, complètement calciné dans un incendie dit criminel depuis quelques années pour tester de la bonne foi du gouvernement klassou II qui, aux yeux de certains élus locaux, donne l’impression de ne vouloir rien céder quand il s’agit de la gestion des travaux publics.

Dans un communiqué signé du premier adjoint au maire de la commune d’Amoutiévé en la personne d’ Isabelle Manavi Améganvi et rendu public le mardi 1 octobre à Lomé, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), un des partis de l’opposition togolaise à prendre part à ce scrutin, dénonce une ingérence du pouvoir dans les affaires qui en principe devrait relever de la compétence territoriale du maire de la localité.

Nous vous proposons plutôt l’intégralité du communiqué.

“Le cabinet du Premier Ministre a rendu public dans le quotidien national Togo-Presse N° 10621 du 17 septembre 2019, un avis d’appel d’offres international restreint N° 001/2019/PM/CAB, portant projet de reconstruction du Grand Marché de Lomé.Le Maire de la commune de Golfe 4 Amoutiévé, M. Jean-Pierre FABRE, informe ses administrés qu’il vient d’adresser au Premier Ministre, le 27 septembre 2019, une lettre dans laquelle il rappelle que le site du Grand Marché de Lomé, se situe sur le territoire de la commune de Golfe 4 Amoutiévé, et que la loi portant modification de la loi N° 2007-011 du 13 mars 2007, relative à la décentralisation et aux libertés locales,modifiée par la loi N°2018-003 du 31 janvier 2018, précise en son article 82 que « la construction et la gestion des marchés et abattoirs locaux » relèvent de la compétence propre des Maires.

En effet, après les élections municipales des 30 juin et 15 août 2019, le gouvernement, représenté par le Premier Ministre, ne peut plus exercer les compétences dévolues aux communes par la loi sur la décentralisation et les libertés locales.

En conséquence, le Maire de la commune de Golfe 4 Amoutiévé demande formellement au Premier Ministre de suspendre le processus d’appel d’offres en cours et de transférer, pour attribution au Conseil Municipal de la Commune de Golfe 4 Amoutiévé, l’intégralité du dossier de la reconstruction du Grand Marché de Lomé ainsi que tous les autres dossiers relevant des compétences de la Commune de Golfe 4 Amoutiévé. L’avis d’appel d’offres précité, indique également que le gouvernement togolais a mobilisé des fonds à travers la primature, pour la reconstruction du Grand Marché de Lomé. Naturellement, le Maire de la commune de Golfe 4 Amoutiévé demande, dans sa lettre précitée, que l’utilisation de ces fonds soit gelée jusqu’à la reprise du processus d’appel d’offres par le Conseil Municipal de Golfe 4 Amoutiévé qui, en temps opportun, demandera la mise à disposition de ces fonds en vue de l’exécution du projet.

Le Maire de la commune de Golfe 4 Amoutiévé entend saisir de cette question, le Conseil Municipal de Golfe 4 Amoutiévé, dès sa première réunion”.

Reporterdafrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here