Togo : La CPP envisage changer de peau et redynamiser son assise nationale

0
168
(Photo): Le bureau du directoire, Adrien Béléki au milieu

Alors que des candidatures ne cesse se déclarer dans les états-majors de partis politiques togolais, dans la fièvre des élections présidentielles en vue pour 2020, la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP) de l’ancien premier ministre Edm Kodjo, un des multiple partis dit de l’opposition togolaise est plutôt préoccupée par son propre avenir.

Le parti a tenu un congrès extraordinaire samedi 26 octobre 2019 à Lomé pendant plusieurs en présence de délégués venus de l’ensemble du territoire togolais.

Les travaux qui ont conduit à la mise en place d’un Directoire composé de 9 membres avec à sa tête le syndicaliste Adrien Akouété Béléki ont accouché d’importantes décisions visant à redorer le blason de cette formation politique sur l’échiquier national Togolais.

Ainsi, les missions dévolues à ce directoire se précisent en 4 points à savoir : convoquer un congrès dans les trois prochains mois, revisiter les textes de la CPP, définir un programme d’orientation et élire un nouveau bureau.

La mise en œuvre de ce programme selon les premiers responsables de la CPP devra conduire au renforcement et à la restructuration du parti. « Ce congrès ne se tient pas pour les prochaines échéances électorales, nous avons juste à remplir cette mission pour rasseoir notre parti sur l’échiquier politique togolais et même arriver à donner une nouvelle dénomination et un nouveau logo au parti ». A dans un premier temps affirmé Adrien Béléki avant d’ajouter que « si nous avons accepté assumer cette mission c’est pour un sacrifice qui pourra nous permettre d’arriver à satisfaire les militants et sympathisants et surtout remobiliser tous ceux qui ont pris congé de ce parti ».

Il est à noter que l’ancien président du parti Francis Ekon est fait Président d’honneur au cours du congrès.

La Rédaction

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here