Togo : La protection des enfants en bonne marche dans les politiques publiques

0
75

La protection de l’Enfant occupent les politiques entraînant une amélioration des conditions de vies des enfants surtout ceux en milieux ruraux sur l’ensemble du territoire.

Avec un taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans en constante diminution, passant de 146 pour mille en 2000 à 124 pour mille en 2010, puis à 71 pour mille en 2017, soit une diminution de plus de 51 % sur la période 2000-2017, le Togo confirme son réel engagement pour la survie, la protection et le développement de l’enfant. Cette volonté s’est traduite ces dernières années par le déploiement  de  moyens colossaux  pour l’amélioration de la couverture vaccinale, une meilleure prise en charge des maladies tueuses des enfants (diarrhées, paludisme, pneumonies) et une diminution de la prévalence de la malnutrition.

Pas de poliomyélite au Togo contrairement aux pays voisins

S’agissant de la couverture vaccinale chez les enfants de plus de 12 mois, l’évolution des indicateurs montre qu’elle est de 90% pour le vaccin combiné Penta 3. Au total 47% des enfants sont complètement vaccinés. Résultat: le Togo, il est important de le souligner, n’a pas connu de cas de poliomyélite depuis 2012, contrairement aux pays voisins, le Ghana et le Bénin qui en ont récemment connu.

Par ailleurs, la recherche de traitement en cas de fièvre a augmenté de 42% pendant la période 2000-2017.

En ce qui concerne la lutte contre le paludisme, elle s’est traduite par la distribution des moustiquaires imprégnées. Ainsi en 2017  80% des enfants dorment sous des moustiquaires imprégnées (88% en milieu urbain et 90% en milieu rural).

Des avancées notables relèvent les indicateurs

En matière d’allaitement, les différentes campagnes de sensibilisation ont connu d’évidents succès, portant le taux d’allaitement exclusif au sein à 64 % dans le pays (65 %en milieu rural et 62 % en milieu urbain). Au même moment la prévalence de la malnutrition chronique a diminué en passant de 30% en 2010 à 24% en 2017.

Onzième pays du monde à ratifier la Convention Internationale des Droits des Enfants (CIDE), le Togo malgré ces avancées importantes observées ces dernières années ne compte pas s’en rester là, car bien d’autres défis tout aussi importants restent à relever en vue d’améliorer la situation des enfants relativement à l’atteinte des ODD en 2030. Il s’agit notamment de consolider les résultats positifs déjà obtenus dans les domaines de la vaccination et de la prise en charge des maladies infantiles, de renforcer le volet de la santé communautaire, de l’approvisionnement et la gestion des médicaments et des intrants, et le système d’information sanitaire.

En tout état de cause l’optimisme est de mise eu égard au niveau d’engagement des autorités politiques, des organisations de la société civile, des communautés et des parents en vue d’améliorer la situation des enfants.

La Rédaction 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here