Togo: Drôle d’insurrection armée, des présumés auteurs aux mains de la police

0
528
Photos

18 jeunes togolais sont aux arrêts, ils leur est reproché d’avoir participé à un mouvement dit “d’insurrection armée” samedi 23 novembre dernier à Lomé et à Sokodé avec pour finalité “le renversement des institutions de la République”.

Mardi 03 décembre 2019, lors d’un point de presse animé à Lomé par les premiers responsable de la police nationale, ont fait savoir que les jeunes arrêtés font parti d’un groupe de radicaux dénommé “Tigre Révolution” créé il y a moins d’un an lors d’une des Réunions du Parti National Panafricain (PNP).

“L’objectif ultime de ce mouvement est d’organiser une révolution nationale afin de déstabiliser les institutions de la République en trois jours”. Lit-on dans un communiqué ayant sanctionné la conférence.

D’après la police, l’enquête ouverte au lendemain des évènements du 23 novembre dernier a permis à ce jour  de mettre la main sur 18 individus dont 15 à Lomé, 2 à Sokodé et 1 au Ghana.

Les perquisitions à leurs différents domiciles ont permis de saisir des armes blanches de toutes sortes, des équipements qui devraient servir au “drôle de révolution à l’armes blanche” pendants que Lomé II s’apprête à organiser des élections présidentielles au premier semestre de 2020.

A en croire la police au dernier ressort, les présumés coupables arrêtés suite aux évènements du 23 novembre seront mis à la disposions de la justice pour répondre de leurs actes.

Reporterdafrique

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here