Togo : Schimène Djékété au sommet de la plaidoirie à ESAM

0
885

L’année scolaire en cours au Togo aura bien vu se dérouler jeudi 9 janvier 2020, la troisième édition du concours de plaidoirie que l’Ecole Supérieur d’Audit et de Management ESAM s’est donné d’organiser périodiquement à l’intention de ses étudiants de la filière de  droit depuis trois ans déjà.

Les argumentations des différents candidats ont porté sur les valeurs et principes de la « République » à travers des sous thèmes à savoir l’équilibre des pouvoirs, le principe d’égalité, la représentation nationale, la constitution, la responsabilité du gouvernement et la citoyenneté.

Schimène Djékété avec son trophée

Au terme de cette épreuve de démonstrations à tour de rôle pendant deux heures de confrontations entre 9 finalistes au cours d’une soirée devant un public de plus de 500 spectateurs très  attentionné, enrôlés dans la passion de l’éloquence des candidats , Schimène Djékété, 20 ans, étudiante en 3ème  année de droit qui a plaidé en faveur de l’Etat de droit a été proclamée vainqueur avec une moyenne de 18,25 et s’attribue le trophée mis en jeu. « Çà n’a pas été facile mais Je suis très heureuse d’avoir gagné ce concours, va être un plus sur mon CV », a-t-elle confié tout émue à Reporterdafrique.

La supère championne est suivie d’Adrien Samah-Botcho (2ème prix) et de Pascal Aziagbede (3ème prix).

Ce résultat qui ne souffre d’aucune contestation est le fruit d’un travail minutieux, d’un jury composé d’experts en la matière avec à sa tête  le Professeur Ahadji-Nounou Koffi ancien Président de l’université de Lomé et juge à la cour constitutionnelle du Togo.

Photo d’ensemble avec des candidats et organisateurs

La concision du  langage, la rhétorique, la cohérence de l’argumentation et l’art oratoire sont entre autres critères qui ont permis au jury d’en arriver à la conviction du choix porté sur la lauréate.

Pour les premiers responsables d’ESAM, organiser un tel concours pour de futurs cadres de demains est tout simplement un impératif qui s’impose dans un monde ou le leadership et la compétitivité sont devenus des  qualités incontournables.

A travers cette initiative propre à ESAM, il s’agit de transmettre des aptitudes d’hommes intègres à la tête bien faite en vue de leur offrir des chances de réussir dans la vie active.

Cette troisième édition de l’évènement est encore un pari gagné relativement à la volonté d’ESAM d’inculquer des valeurs morales aux apprenants. A en croire Roger Mifetou, le Directeur Général d’ESAM « l’objectif de cette compétition c’est d’épanouir totalement les étudiants et quand je voie la plaidoirie des 9 candidats à travers les qualités juridiques qu’ils démontrent dans leurs argumentations, je suis un Directeur heureux ».

Dieudonné Messan

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here