Découverte : Osspiss Ognamè Kom, ce jeune visionnaire stratège de sa génération

0
1552

« Aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années », dit- on, Osspiss Ognamè Kom, jeune formateur et entrepreneur est l’un des exemples à suivre pour la jeunesse africaine tournée de nos jours à juste titre d’ailleurs vers la culture entrepreneuriale. « L’Afrique ne connaîtra une croissance que lorsque les africains s’engageront dans la pratique pour trouver des solutions aux problèmes de l’Afrique sur le sol africain », a déclaré Osspiss Kom à Reporterdafrique dans une interview réalisée à Lomé. Et parlant de son pays le Togo, il soutient que « l’avenir du Togo ne peut être portée  que par des entrepreneurs ».

Osspiss Ognamè Kom

Mais qui est ce jeune homme ?

Né un 29 juin 1991, Osspiss est un jeune Togolais résolument engagé sur le font entrepreneurial avec la ferme conviction que « l’Afrique y trouvera son compte pour son propre développement à travers l’action de ses forces vives sur le terrain ».  Apres son baccalauréat série D à Lomé, le jeune garçon intègre l’Ecole Nationale Supérieur d’Ingénieurs (l’ENSI) où il étudie le génie mécanique puis quelques années, l’Ecole supérieur des Affaires ESA pour des études de commerce international où il fit respectivement deux années d’études sans toutes fois achevé le parcours licence. Plein d’énergie et d’optimisme, mais surtout piqué par le virus des affaires, Osspiss va se lancer dans la formation sur le tas après ses exercices accomplis en entrepreneuriat à travers plusieurs initiatives : Osspiss Cygnes Arts et déco, Car Care, Innov-strategies Consulting et Zircon Supply pour ne citer que ceux-là.

Très vite, il va acquérir et cumuler des compétences dans divers spécialités comme la direction d’entreprises, la consultation des clients et des projets entrepreneuriaux, diagnostic commercial, formulation des propositions commerciales, formation des commerciaux, préparation de contenus de formations et autres.

Aujourd’hui par son engagement et sa tenace persévérance face aux multiples échecs dès ses débuts, le jeune instigateur des cours d’origami au Togo devenu consultant et stratège en développement commercial, maîtrise son destin et dispense des cours dans son cabinet de développement commercial où il forme des jeunes commerciaux d’une part et dans les écoles supérieures d’autres parts, solvables à la fois par des entreprises implantées sur le marché togolais et international.

Très attaché aux valeurs du terroir, le jeune natif de la Kozah est foncièrement contre la fuite des cerveaux et compétences du continent noir vers l’occident à la quête d’un avenir dit à tort ou à raison « meilleur ». C’est un visionnaire panafricain… « Je suis un passionné des questions de rentabilité et de performance des entreprises locales. De mes propres observations, J’ai eu la conviction que les entreprises meurent en Afrique faute de ventes et de ressources, j’ai donc choisi de m’engager sur cet axe. En deux ans, j’ai accompagné une vingtaine d’entreprises et particuliers, tout en créant un réseau de partenaires locaux et étrangers pour consolider mon expertise autodidacte. Je suis un panafricaniste qui croit en la résolution des problèmes de l’Afrique par des africains engagés sur le terrain et dans la pratique », nous a-t-il confié.

Le jeune stratège ne compte pas s’en arrêter là, comme tout autre champion, il nourrit bien d’autres ambitions et envisage d’ores et déjà, la création très prochaine d’une entreprise de courtage et d’intermédiation en mécanique « pour offrir le meilleur des services » dit-il  et un restaurant de bouillies locales « pour valoriser les mets du terroir ».

Reporterdafrique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here