Togo : Présidentielle de 2020, 31 nouveaux présumés combattants du groupe « Tigre Révolution » arrêtés… le PNP dans les viseurs du pouvoir

0
975

La police togolaise vient de mettre la main sur une seconde vague de jeunes  dits « combattants du groupe « Tigre révolution » en transit de la ville de Sokodé vers Lomé la capitale. Cette arrestation remonte au week-end écoulé. Les individus aux arrêts sont de nationalités béninoise, ghanéenne et togolaise, recrutés selon le gouvernement togolais par le mouvement « Tigre Révolution » pour empêcher les prochaines élections en cours de préparation dans le pays.

Photo

« Leur mission selon eux est de venir provoquer le changement, empêcher par tous moyens, les élections de se tenir. Cela n’étonne personne quand on entend les audio de certains leaders de parti politique qui s’insurgent contre l’organisation de la présidentielle en cours », a déclaré le Lieutenant-colonel Yawovvi Okpaoul, Directeur Général de la police nationale togolaise au cours d’un point de presse qu’il a animé lundi à Lomé.

Selon la police togolaise,  les présumés combattants ont été appréhendés avec des armes blanches, des amulettes et des munitions d’armes classiques de guerre en leur possession. « Si la première tentative ne leur a pas permis d’atteindre leur objectif, l’attaque qu’ils projettent cette fois-ci combine des armes classiques  de guerre comme les AK 47, des armes de fabrication artisanale et des armes blanches d’une extrême dangerosité », a soutenu le lieutenant-colonel Opkaoul.

Il est à souligner que cette arrestation sur renseignement de la police fait suite aux enquêtes ouvertes par l’Etat togolais au lendemain des attaques subies par les forces de l’ordre le 23 novembre dernier, attaque soldée par un bilan de 1 mort et 5 blessés dans les rangs des forces de sécurité.

A en croire le gouvernement, le groupe Tigre Révolution est créé et diriger à distance par un certain Touré Madidou allias Master Tiger, togolais d’origine et résidant en Belgique.

Reporterdafrique                                    

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here