Togo : Des spécialistes parlent “sécurité nucléaire” à Lomé

0
259

La question de la sécurité internationale préoccupe les Etats du monde y compris le Togo. Aujourd’hui, l’utilisation des technologies nucléaires non seulement dans le domaine de la santé humaine à travers l’augmentation du parc de scanner, la multiplication des projets de centre de radiologie, et de radiothérapie, mais également dans les domaines de l’agriculture, de la recherche scientifique, du transport aérien, maritime et dans les industries reste une préoccupation des acteurs.

Quelques participants avec les autorités togolaises à l’ouverture des travaux à Lomé

En effet, une revue du plan intégré d’appui à la sécurité nucléaire pour le Togo est au cœur d’un cadre d’échanges et de réflexion qui a lieu dans la capitale togolaise à partir de ce lundi et ce jusqu’au 21 février prochain.

Il est dit selon les institutions internationales que le plan intégré d’appui à la sécurité nucléaire élaboré par l’AIEA fournit aux Etats qui le souhaitent constitue un cadre systématique et complet leur permettant de réviser leur régime nucléaire et d’identifier les domaines dans lesquels ils doivent être renforcés.

Ainsi, selon le gouvernement togolais, la rencontre qui intervient à l’initiative du Comité Interministériel chargé des travaux préparatoires pour la mise en place d’une autorité nationale de radioprotection de sûreté et de sécurité nucléaire (ANRSN) en collaboration avec la division de la sécurité nucléaire de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) poursuit des objectif spécifiques.

Pendant les 5 jours, il est question entre autres d’identifier les accomplissements ainsi que les besoins nationaux supplémentaires et aider le Togo à prioriser ses besoins, de sensibiliser les acteurs au système de gestion de l’information sur la sécurité nucléaire et d’effectuer un examen des six domaines fonctionnels du plan intégré d’appuis à la sécurité nucléaire pour la poursuite de la mise en œuvre des activités de sécurité nucléaire.

A terme, cette révision devra permettre au  Togo et à l’AIEA de fournir une assistance en matière de sécurité nucléaire de planifier et de coordonner leurs activités d’un point de vue financier et technique. Cela optimisera l’utilisation des ressources et réduit les risques de duplication et aidera le Togo à préparer et à mettre en œuvre les améliorations nécessaires en matière de sécurité nucléaire.

Reporterdafrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here