Togo: INAM, bientôt une nouvelle liste de médicaments pour les assurés

0
333
(Photo) Myriam Dossou d’Almeida, Directrice Générale de l’INAM

L’Institut Nationale d’Assurance Maladie, (INAM) vient de marquer un nouveau pas dans ses efforts pour accroître ses performances en matière de qualité des soins de santé en faveur de ses assurés.

Jeudi à Lomé, les premières autorités de l’Institution étaient face aux représentants de bénéficiaires et les centrales syndicales dans le cadre d’une réunion d’échanges et de partages.

Aux nouvelles d’après l’INAM,  une nouvelle liste des médicaments, remboursables par l’assurance maladie publique sera bientôt lancée à travers une campagne qui aura lieu sur l’ensemble du territoire togolais.

Il s’agissait pour l’institution en charge de l’assurance maladie au Togo de recueillir non seulement les observations et l’adhésion des interlocuteurs mais également de leur présenter séance tenante les règlements actualisés concernant les soins inhérents à l’application de cette nouvelle.

Des explications servies, on note que l’entrée en vigueur de cette nouvelle disposition, permettra à l’assuré de gagner en satisfaction tout en bénéficiant d’une revue à la baisse du nombre de règles de délivrance avec moins de contraintes.

Aussi, fait-on observer que cette nouvelle liste ayant fait objet d’un arrêté interministériel a été conçue conformément aux critères de pérennisation du régime,  à la qualité de soins, à la satisfaction des bénéficiaires ainsi qu’au reste à charge.

La Directrice Générale Myriam Dossou d’Almeida de l’INAM,  n’a pas manqué de préciser à l’occasion que “« Le choix des médicaments remboursables et les bases de remboursement ont nécessité la participation et l’implication de l’ensemble des acteurs clés de l’assurance maladie notamment les spécialistes en économie de santé, les pharmaciens, les éminents professeurs en médecine ainsi que les médecins, avec l’appui des consultants de l’Union Européenne sous la coordination du ministère en charge de la protection sociale, du ministère de la santé et de l’hygiène publique et du ministère de l’économie et des finances ».

Reporterdafrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here