Togo: Rapport bilan du HCRRUN, 34,17% de victimes indemnisées

0
157
Photo: Awa Nana Daboya, Présidente du HCRRUN

Engagé sur la voie de la réconciliation des togolais à travers la réparation des tords causés aux victimes des violences politiques de 1958 à 2005 conformément aux recommandations de la CVJR, le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a rendu compte de la deuxième étape de sa série d’indemnisations qu’il eu à organiser ces derniers mois à travers le pays.

C’était ce jeudi 29 août 2019 à Lomé devant les autorités administratives et coutumières, des personnes ressources, des représentants diplomatiques ainsi que des professionnels de médias que le rapport bilan de cette opération a été dévoilé par les premiers responsable de l’Institution.

A la lumière du rapport financier présenté par Éva Kudjo Ametonou, Président du comité de gestion du fonds spécial du HCRRUN, il en ressort que cette deuxième étape d’indemnisation qui s’établie sur la période du 1er octobre et le 11 août dernier a mobilisé un total de 5 milliards de francs CFA alloués sur le budget 2018 de l’État togolais.

Le rapport poursuit en indiquant que 5 150 victimes ont été pris en charge pour un montant total de 4 034 100 000 F CFA, ajouté aux restes des dépenses survenues au cours de l’opération (indemnisation financière, fonctionnement et prise en charge psycho-médicale des victimes), le tout s’élève à 4 478 227 123 F CFA.

Ces chiffres ainsi atteints, révèlent d’après le HCRRUN un pourcentage de satisfaction de 99,2% pour le compte de cette deuxième phase et portent à 34,17% l’ensemble des victimes indemnisées sur le nombre total inscrite au programme de réparation par la CVJR.

En définitif selon le rapport, la première phase et cette deuxième cumulées ont mobilisé 7 milliards FCFA avec des dépenses qui s’élèvent à hauteur de 6 472 404 614 FCFA dont 5 688 900 000 FCFA de dépenses financières pour 7660 victimes et 783 504 614 FCFA de dépense de fonctionnement et de prise en charge psycho-médicale, induisant un solde total de 527 595 386 FCFA.

Notons que fort de ces résultats dits positifs à en croire le HCRRUN, l’institution dénonce néanmoins des actes d’incivisme de la part d’individus malintentionnés faisant usage de faut dans certaines localités en lieu et place des vraies victimes. “Très vite décelés, partout dans les endroits où ils se produisaient, les auteurs de ces actes délictueux sont systématiquement appréhendés et contraints de restituer les sommes indûment perçues. C’est le lieu de mettre en garde tous les autres auteurs candidats à ces manœuvres délictuelles qui s’exposent à répondre de leurs actes devant la Justice”, a averti Awa Nana Daboya Présidente du HCRRUN.

Reporterdafrique

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here