Rentrée scolaire, ESAM entame deux semaines de méthodologie à l’endroit des nouveaux bacheliers

0
172
(Photo) Roger Mifetou

La rentrée scolaires 1019-2020 a été effective sur l’ensemble du territoire togolais lundi 16 septembre.Dans le primaire et le secondaire tout comme dans certains établissements de l’enseignement supérieur, ils sont plusieurs milliers d’apprenants à reprendre les chemins de l’école.

Pour les plus hauts responsable de l’Ecole Supérieur d’Audit et de Management (ESAM), il faut dans un premier temps attirer l’attention des apprenants sur une méthodologie qui puisse les amener à apprendre et à réussir. “Les prières journées de rentrée c’est comme d’habitude dans notre école, on a toujours une ou deux semaine de méthodologie de travail efficace et pour l’élève, ça lui permet d’être opérationnel à tout moment”, a expliqué Roger Mifetou, Directeur Général d’ESAM et principal animateur de la séance.

C’est dans cette dynamique cette école toujours en progression dans l’excellence a renoué avec sa tradition offrant deux semaines de méthodologie notamment aux nouveaux bacheliers.

“Ils s’agit de recadrer ces apprenant en les positionnant sur la voie du succès pour leur montrer le système de fonctionnement d’un apprenant qui vise le succès à la fin de l’année académique. On leur apprend à se concentrer, à lire,  à écouter, à apprendre à mémoriser et à porter la réussite”, a poursuivi Roger Mifetou dans ses explications.

(Photo): Les nouveaux bacheliers lors de la séance

Ils sont plusieurs dizaines de nouveaux étudiants à se faire enrôler dans ce train de réussite démarré par cet l’établissement  installé dans la capitale togolaise.Ce lundi, premier jour de la démarche a permis aux premiers responsables d’ESAM d’entretenir ces apprenants venus de la ville de Lomé et des différents pays de la sous-région ouest africaine sur la réussite, la connaissance de soit, comment se fixer des objectifs, comment réaliser ses rêves.

“Nous sommes là pour les cadrer, les recadrer et les encadrer leur donnant des outils nécessaires pour que lors qu’ils seront demain sur le marché de l’emploi, qu’ils puissent être opérationnels pour leurs employeurs” a ajouté Le DG Mifetou.

Reporterdafrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here