Campagne électorale : A Adéta, Faure Gnassingbé parle de son nouveau plan pour le Togo

0
294

La campagne électorale amorcée depuis le 6 févier dernier pour la tenue du scrutin du 22 févier prochain était à son 7ème jour mercredi. Dans sa course pour un nouveau mandat, Faure Gnassingbé est allé solliciter les voix des populations d’Adéta à l’intérieur du pays. Le candidat du parti Union pour la République (UNIR) au pouvoir a saisi la tribune pour dévoiler son programme de société qu’il compte mettre en œuvre une fois élu. 

Photo: Le Candidat Faure Gnassingbé à Adéta

En effet, cours du prochain mandat, c’est un programme très ambitieux que Faure Gnassingbé compte exécuter pour le bien des Togolais dans bien des secteurs notamment la santé, l’éducation et l’emploi des jeunes.

Au cours d’un meeting qu’il a animé dans la localité en présence des cadre du milieu y compris la présidente de l’actuelle assemblée nationale Yawoa Tsègan, le chef de l’Etat togolais a fait des révélations relativement à ses offres pour le peuple togolais pour les 5 prochaines années.

Prenant la parole pour son discours, il a d’abord fait observer que la paix et la sécurité sont le socle de son cadre d’actions avenir dans un contexte sous-régional miné par des attaques terroristes dans les pays voisins.

Aussi, a-t-il souligné dans les propos qui ont suivi que les togolais ont besoin de vivre en bonne santé. “L’objectif, c’est qu’au cours de ce mandat tous les togolais soient couverts par une assurance maladie”, a-t-il laissé entendre.

Le candidat à sa propre succession ne s’en est pas arrêté là, il a continué par d’autres annonces qui pourront conforter le cadre de vie des togolais notamment les jeunes. Il promet la création de centres d’apprentissage et de renforcement de capacités dans toutes les préfectures pour réduire le taux de sous emploi avec un accompagnement des jeunes entrepreneurs du pays.

Parlant du secteur de l’éducation, le président sortant compte sur le numérique pour réduire le manque d’enseignants et annonce la construction et l’opérationalisation d’un nombre important d’infrastructures d’accueil destinés aux apprenants du pays. Il parle aussi de la suppression des frais d’inscription aux différents examens scolaires ainsi que la gratuité des actes de naissance. “Notre souhait c’est d’offrir une éducation de qualité à tous nos enfants…En attendant pour soulager nos enfants à l’école à partir de cette année, les frais d’inscription d’examen sont nuls”, a décrété, le Président de la République.

Reporterdafrique 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here