Togo : Le projet THIMO impact la pauvreté au sein des jeunes

0
212

Le projet des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (Thimo) prend en charge un certain nombre de jeunes togolais identifiés et formés pour mener des activités génératrices de revenus notamment en milieu rural. Ces jeunes ont travaillé pour leur communauté et ont perçu à la fin de chaque dix (10) jours, une somme de 15.000 francs CFA pour service rendu, ceci pendant quatre (04) mois. Principalement, ils sont intervenus dans la construction des pistes rurales, dans l’assainissement public, dans la construction des infrastructures marchandes et non marchandes etc. A la fin de leur mission, ils ont bénéficié d’une subvention de 60.000 francs CFA pour le démarrage de leurs activités.

Comme le témoigne Nyamba Mabadjèm, un des bénéficiaires dans la préfecture d’Akébou, « grâce à l’argent épargné, j’ai fait mon champ de riz qui m’a beaucoup rapporté. La récente récolte m’a permis de gagner près de 586.950 francs CFA ». Il s’est procuré une nouvelle moto qui lui permet de mieux exercer ses activités. Féru de l’élevage, il a également acheté neuf (09) poules et six (06) coqs grâce à la subvention reçue pour lancer son projet d’élevage de volailles.

Plus loin dans la région de la Kara, 773 jeunes issus des 13 premiers villages bénéficiaires ont démarré en février 2020, des Activités génératrices de revenus (AGR) grâce au même soutien financier s’élevant à 60.000 francs CFA, suivi d’un coaching d’une durée de 06 mois pour chaque bénéficiaire.

Thimo a été lancé en mai 2019 pour pallier le problème de chômage et l’inactivité des jeunes en milieu rural. Au plan national, ils seront 10.000 jeunes à bénéficier de la même subvention sur les 14.000 bénéficiaires du projet des 200 villages identifiés. Le projet EJV est financé par la Banque mondiale à hauteur de 09 milliards de francs CFA pour une durée de trois (03) ans.

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here