Booster la filière cotonnière, une priorité pour le Togo

0
106

Principale culture de rente des exploitations agricoles au Togo, l’or blanc ou le coton s’affirme comme la première culture industrielle du Togo et le 4ème produit d’exportation du pays après le clinker, le ciment et les phosphates. Il est l’un des produits agricoles qui contribuent de manière substantielle au PIB à hauteur de 1 à 4,3% selon les années. Le coton constitue l’une des principales priorités du gouvernement togolais qui veut le faire passer à l’étape supérieure pour attirer davantage dinvestisseurs et renflouer les caisses.

Illustration

La campagne 2019-2020, déroulée dans des conditions particulières, a permis d’emblaver une superficie retenue de 180.000 ha. Des coton-graines (un peu plus de 116.000 tonnes) ont été collectés et égrenés avec un rendement de 645 kg/ha sur un objectif de 150.000 tonnes et pour une production de 137.000 tonnes entre 2018-2019. Dici 2022, le Togo veut atteindre le cap des 200.000 tonnes de coton-graines.

Comme l’ont affirmé les autorités, il est nécessaire daugmenter les superficies tout en améliorant la production, la productivité et le revenu des producteurs au cours de cette nouvelle campagne cotonnière. C’est également le moment de transformer la production cotonnière et de relancer l’industrie textile.

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here