Covid-19 : Le bilan de la gestion au Togo

0
212

Les pays du monde sont sous la menace de la maladie à coronavirus. Celle-ci est intervenue de manière impromptue et empoisonne l’économie mondiale. Au Togo, le premier cas a été détecté le 06 mars 2020. Dix jours après, le pays a déclaré un état d’urgence sanitaire. Celui-ci a servi à instaurer un couvre-feu ; à réunir 5000 hommes dans une force spéciale anti-pandémie ; à interdire le rassemblement de plus de 15 personnes ; à suspendre toutes les liaisons aériennes et la fermeture des frontières terrestres ; le bouclage des villes ; le verrouillage des lieux de culte, des établissements scolaires et universitaires et d’autres mesures exceptionnelles qui ont ralenti les activités socioéconomiques. « Aux grands maux, les grands remèdes », pouvait-on s’en convaincre. Près de trois mois après ce sursaut patriotique, quel bilan peut-on dresser de la gestion de la pandémie ?

Illustration

De mémoire d’homme, pour évaluer la situation et mettre en place des stratégies idoines, un Comité de crise, dirigé par le chef de l’Etat a été mis en place. Quotidiennement, il passe en revue l’évolution de la pandémie, les difficultés rencontrées et les actions nécessaires pour éviter la propagation de la maladie. A côté, il est appuyé par une coordination nationale de gestion de la riposte chargée de concevoir des scénarii d’anticipation et de réplique. Puis, un comité économique évalue l’impact de la pandémie et fait des propositions pour préparer la relance.

Réhabilitation et équipement des hôpitaux

Le Togo a précipité son programme de réhabilitation des hôpitaux pour dépister et traiter les personnes contaminées. Des scanners et respirateurs ont été installés, des millions de masques, de thermo flashs ainsi que des équipements de protection ont été réceptionnés. Le Centre hospitalier régional (CHR) de Lomé Commune a été réhabilité, aménagé et équipé avec 150 lits. Il accueille les patients contaminés, entièrement aux frais de l’Etat.

La Rédaction

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here