Electricité: Le Togo mise sur la stratégie des énergies renouvelables

0
180
Illustration

L’Etat togolais veut mettre en avant la production d’électricité à base des sources d’énergies renouvelables. Comment ? Il va faire la part belle aux énergies de sources propres dans sa nouvelle stratégie d’électrification qui couvre la période 2018-2030. Un plan ambitieux porté par un mix énergétique qui vise un taux d’intégration de 50% des énergies renouvelables, en ligne avec les Objectifs de développement durable (ODD). Il offre un cadre juridique et règlementaire, attractif aux investissements dans ce sous-secteur et va permettre de répondre de façon efficiente aux défis liés aux activités de production, de commercialisation et d’utilisation de l’électricité produite à partir des énergies renouvelables.

La loi en question fixe le cadre juridique général de réalisation de projets de production d’électricité à base de sources d’énergies renouvelables, soit pour l’autoconsommation, soit pour la commercialisation. Il s’agit d’un réel motif de satisfaction qui va servir d’outil pour passer de la théorie au pragmatisme et de mettre en œuvre les différents axes de la stratégie d’électrification du pays.

Importance

Le dispositif prépare le Togo aux investissements et au développement des technologies disruptives en matière d’énergies propres, contribuera à la réduction de la dépendance vis-à-vis de l’extérieur en augmentant les capacités nationales d’approvisionnement en énergie. A l’horizon 2030, il sera question de concrétiser la feuille de route qui ambitionne d’assurer un meilleur accès de tous aux services énergétiques modernes. Pour y parvenir, le pays passera entre autres par l’installation de plus de 300 mini-centrales solaires via le partenariat public-privé, l’équipement de 555.000 ménages par des kits solaires individuels ainsi que le développement des centrales hydroélectriques.

Par ailleurs, cette disposition ouvre des perspectives de soutien et d’accompagnement à la mise en œuvre de la politique énergétique, conformément au point 7 des Objectifs de développement durable qui préconise l’accès de tous à une énergie propre, de qualité, à un coût abordable et qui préserve l’environnement.

Selon les termes de l’entente signée à Lomé en début du mois de décembre 2019, le projet pourrait prendre la forme d’une centrale entièrement hydraulique, d’une centrale hydroélectrique et solaire combinée ou d’une centrale solaire équipée d’une batterie de stockage de grande capacité, générant entre 24 et 30 MW d’énergie fiable, peu coûteuse et 100% renouvelable. La zone de développement du projet devrait se situer entre Kara et Dapaong en fonction des choix technologiques qui seront adoptés et elle sera connectée à la ligne de transport d’énergie Kara-Mango-Dapaong actuellement en construction.  Ce projet innovant permettra d’assurer une nouvelle production d’électricité à faible émission de carbone dans le nord du Togo et favorisera le développement et la croissance dans la région.

La Rédaction 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here