Secteur des mines : Le Togo lance deux nouvelles licences pour se doter de cadres supérieurs spécialisés

0
351
Photo: Les autorités lors du lancement des travaux

Le secteur minier est identifié par les autorités togolaises comme un des principaux leviers pour la réalisation de son Plan National de Développement (PND) 2018-2022.

Mais à en croire ces autorités, un diagnostic dressé  du secteur minier relève une faiblesse de la  connaissance géologique et minier qui n’est que l’une des résultantes d’un manque important de ressources humaines en nombre et en qualification.

Conscient de cette réalité selon laquelle le secteur minier ne pourra pleinement jouer sa partition dans l’atteinte des ambitions du PND qu’à travers des ressources compétentes et qualifiés en nombres suffisante, l’Etat togolais appuyé par ses partenaires financiers a procédé ce mardi 16 avril 2019 au lancement de deux licences professionnelles.

C’était au cours d’une cérémonie solennelle ayant eu lieu à la Faculté des Sciences de l’Université de Lomé en présences du corps  universitaires, des membres du gouvernement, ainsi que des partenaires du pays,  une cérémonie qui consacre la mise en œuvre du « Projet de Développement et  Gouvernance Minière( PDGM) » .

Il est question pour le gouvernement dans un sursaut de renforcement  des curricula de l’université de Lomé, de former une trentaine de cadres clé dans les spécialités « géologie minière » et « chimie analytique  mines et environnement ».

C’est professionnels (des cadres supérieurs et des techniciens de haut niveau) du secteur minier, une fois formés seront mis à la disposition de l’Administration, des structures minières du secteur public et privé pour une intervention efficace dans les domaines spécifiques de la prospection, de l’exploitation, de la chimie analytique et de l’environnement.

Il est aussi à noter que cette formation ne vient pas en solitaire. Elle est d’ores et déjà confortée par une amélioration de la logistique des formateurs et des apprenants qui s’est traduite par la réhabilitation des locaux de cours, l’acquisition de nouveaux véhicules ainsi que des  travaux publics (le tout d’une valeur globale de 700 millions FCFA) qui aboutiront incessamment dans les mois à venir à l’ouverture d’un centre d’informations minières qui permettre de faciliter les recherches et d’approfondir les connaissance en la matière. Le gouvernement y croit fermement.

« J’ai la ferme conviction que qu’ensembles nous relevons le défi du manque de personnel compétent dédié au secteur minier du Togo qui va se traduire par d’abondants travaux de recherches dans le secteur avec comme résultat une meilleure connaissance des informations géologiques et minières ayant pour impact une meilleure valorisation de nos ressources minières contribuant ainsi au mieux-être  de tous les togolais », a  lancé devant les étudiants le ministre Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon en charge des Mines et de l’Energie.

Dieudonné Messan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here