Togo: Le projet CIZO et cette marche des ménages vers 100% d’électrification en 2030

0
229

Le secteur l’énergie est de première importance pour le développement, aujourd’hui l’une des préoccupations majeures et un paramètre indispensable pour les pays en développement dans l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD), à en croire la Banque mondiale. « Elle contribue à la réduction de la pauvreté par le développement économique, l’amélioration de la santé, par des moyens de cuisson propres ou encore l’électrification des dispensaires, la sécurité alimentaire, l’amélioration de l’accès à l’eau par le fonctionnement des installations et enfin, la contribution à l’éducation et la protection de l’environnement » explique la Banque Africaine de Développement (BAD). Le gouvernement togolais très ambitieux sur la question de l’énergie a donc vu juste en sonnant la mobilisation des ressources autour de la question.

                                                                                                                         Illustration

Un objectif est visé : un taux d’électrification de 50% en 2020, 75% en 2025 et 90% en 2030.

Le processus vers l’atteinte de cet objectif est déjà en marche. Les réformes, programmes et projets (Cizo en l’occurrence) entrepris  ont permis au Togo de faire des bonds spectaculaires en matière d’accès  des  populations  à l’électricité ces dernières années.

Les  réformes  et  les  initiatives  du  gouvernement  ont  permis  de  passer  en  dix  ans  d’un  taux  d’électrification de 18% 2005 à 35% en 2016. Il faut noter qu’en 2005, le nombre de Togolais ayant  accès à l’énergie électrique était encore bien loin du quart de la population. Ce taux est caractérisé par une forte disparité entre les zones urbaines (45 à 50% des ménages électrifiés) et les zones rurales (6 à 7% des ménages électrifiés). On estime ainsi que 3 million de personnes sont sans accès à l’électricité dans le monde rural. Au ministère chargé de l’énergie, il est enregistré que le taux d’électrification est passé à 48% en 2019.

En réalité, grâce au projet CIZO, beaucoup de localités du pays ont bénéficié de l’extension de l’électrification et de l’installation des lampes solaires. Le projet CIZO, qui a pour ambition d’électrifier 100 000 ménages ruraux togolais en trois ans et 300 000 en 5 ans  via les kits solaires  domestiques, financés en  mode Pay-As-You-Go, s’inscrit dans cette  orientation   gouvernementale  qui  est   de  lutter  contre  le   déficit  énergétique   dans   les   ménages, principalement ruraux. Selon le gouvernement, 23 000 foyers ont été connectés à fin juillet 2019.

Aussi, les Projets d’extension du réseau électrique de Lomé (Perel), de Réformes et d’investissement dans le secteur de l’énergie au Togo (Riset), l’inauguration d’un nouveau réseau de raccordement de deux cents (200) habitations et l’’installation de soixante (60) lampadaires à Abobo (localité située à plus de 35km de Lomé) pour un coût global de 120 million de francs CFA, ont contribué à cette hausse du taux d’électrification.

Les réformes se poursuivent avec la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) qui a digitalisé la demande de raccordement Moyenne Tension (MT) en Septembre 2019 avec la mise en place d’une plateforme numérique orientée vers les clients. Cette digitalisation a rendu souple les démarches en ce sens qu’elle permet aux opérateurs économiques de gagner du temps, d’éviter les tracas administratifs et tout déplacement avant d’introduire leur demande de raccordement.

Rappelons qu’en 2018, sur une prévision de 50 000 branchements, la CEET en a raccordé près de 65 000 nouveaux clients.

Le récent accord de financement signé entre le Togo et la BAD d’environ 7,9 milliards FCFA dans le cadre du Projet d’Appui au Volet Social du Programme CIZO d’Electrification Rurale du Togo (PRAVOST) devrait booster le taux d’accès des populations et atteindre les 50% visés en 2020.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here