Électrification hors réseau en Afrique, les énergies renouvelables au cœur d’une rencontre à Lomé

0
119
Photo: Les differentes déléguations à Lomé

Deux jours de travaux c’est le temps imparti pour les acteurs présents à Lomé la capitale togolaise dans le cadre de la troisième conférence régionale dédiée au projet régional d’électrification hors réseau (ROGEP).

C’est une initiative de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et du centre pour les énergies renouvelables et d’efficacité énergétique de la CEDEAO (CEREEC).

La rencontre qui s’est ouverte ce jeudi 18 juillet 2019 pour s’achever vendredi 19 juillet en présence des autorités togolaises en charge des questions liées aux énergies réunit 19 états dont 15 issus de l’espace CEDEAO.

Placé sous le thème “Le renforcement des partenariats pour une accélération des systèmes solaires autonomes en Afrique de l’ouest et au Sahel”  ce séminaire qui enregistre la participation de décideurs politiques, d’universitaires, d’institutions financières, de délégations de la Société civile, d’organisations de développement, des investisseurs ainsi que des consommateurs se veut une plateforme d’échanges autour des voies et moyens en vue de l’exécution dudit projet dans les États concernés.

Le ROGEP comporte deux principales composantes dont la première consiste à développer un marché régional par des activités d’assistance technique pour améliorer le marché de l’écosystème hors réseau et une seconde qui implique la facilitation à l’accès au financement pour les entreprises de système solaire autonome.

Selon les promoteurs, les travaux encours à Lomé, permettront de faire l’état des lieux de la phase de préparation, de présenter les différentes composantes et sous-composantes, d’exposer les prochaines étapes de mise en œuvre de même que les moyens matériels et financiers de mise en œuvre du projet.

Dans son allocution d’ouverture, le Docteur Tchapo Singo, représentant le Ministre togolais Dèdèriwè Ably-Bidamon, en charge de l’Énergie et des mines, a salué la tenue de cet atelier à Lomé et qui marque le lancement de la phase de mise en œuvre du ROGEP.

“Ce projet qui sera mise en œuvre dans nos pays, va permettre aux États  d’augmenter la part des énergies renouvelables dans le globe de la région ouest africaine de 10% en 2020 et de 19% en 2030”, a-t-il souligné.

Reporterdafrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here