25ans de l’UEMOA, face aux défis l’intégration se consomme sur de bonnes voies

0
139
Raymond Kripkeu, Représentant Résident de l’UEMOA au Togo

L’Institution d’intégration économique sous-régionale Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) célèbre cette année les 25 ans de son existence à travers ses états membres.

Au Togo la Représentation nationale de l’institution a choisi ce 1er août pour commémorer l’évènement dans la capitale du pays à travers un dîner de gala.

Au cours d’une conférence de presse animée mercredi à Lomé, les  premiers responsables de la commission de l’UEMOA au Togo n’ont pas manqué de saisir l’occasion de ce jubilé d’argent pour marquer un arrêt au profit d’une présentation de bilan des activités relativement aux objectifs que l’institution s’était fixés dès sa création en 1914.

Selon la présentation faite par Raymond Krikpeu, Représentant Résident de l’UEMOA au Togo, “les habitants de l’espace peuvent légitimement se réjouir de vivre dans une zone de saine gestion économique où l’inflation est de 1% devant des taux de croissances moyennes annuelles supérieurs à 6% dans les états membres du fait de la réussite de différentes politiques de développement mises en œuvre pour contribuer au bien-être des populations”.

La libéralisation des échanges intra-communautaires, la mise en œuvre du tarif extérieur commun avec à la clé une union douanière effective depuis janvier 2000, des système de convergence macro-économiques, ajouté à des politiques sectorielles dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture (visant la sécurité alimentaire), de l’hydraulique villageoise, du transport à travers la construction de corridors pour ne citer que celles-là sont autant actions concrètes à forte impacte sociale à l’actifs de l’Union à travers les états.

Aux côtés de ces réalisations, les responsables de l’UEMOA s’estiment conscients des nombreux défis à relever en vue de porter l’intégration vers les plus grandes profondeurs en termes d’avancée. “Il y a certes des avancées mais les défis d’intégration restent immenses”, a reconnu le Représentant Résident Raymonde Krikpeu. Au rang de ceux-ci, on cite les domaines la libre circulation des biens et des personnes, de la migration, des échanges intra-communautaires, du sous-emploi, de la sécurité notamment la lutte contre le terrorisme.

D’une superficie de 3 507 006 km2 avec une population estimée à 120,2 millions habitants en 2017, l’UEMOA se compose de 8 états membres à savoir: La République du Bénin, le Sénégal, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger et le Togo. Avec un PIB à hauteur de 291 milliards $ en PPA (2017), l’institution citée comme modèle d’intégration en Afrique à la charge d’assurer l’intégration économique de ces États membres, à travers le renforcement de la compétitivité des activités économiques par le biais d’un marché ouvert et concurrentiel ainsi que d’un environnement juridique rationalisé et harmonisé.

Reporterdafrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here